Bien que notre jardin soit grand (3600m2), nos fenêtres donnent sur le mur de la façade arrière de la maison des voisins, que j'ai envie d'occulter depuis notre arrivée. Or, impossible d'y faire directement pousser quelquechose puisqu'il ne nous appartient pas.

La solution ? Créer un massif devant pour que le regard se pose avant tout sur les plantes et les fleurs. Nous aurions pu choisir des grandes plantes pour cacher au maximum ces pierres, mais elles auraient également empiété sur l'espace, ce que nous ne voulions pas.

Nous avons donc choisi d'une part, de récupérer une pergola qui servait auparavant d'abri pour l'auto et était recouverte de magnifiques grimpantes, d'autre part, d'y ajouter un petit bassin que nous avions dans notre ancienne maison.

2016 05 18 (4)

la pergola fleurie dans son usage initial

2017 03 17 (3)

Installation de la pergola et des grimpantes : jasmin, rosier ancien, glycine... De quoi y installer notre future terrasse, à condition de réégaliser le terrain pour qu'il soit bien plat.

Nous en avons également profité pour déplacer un palmier qui était enfoui sous d'autres plantes dans un autre parterre et un lilas qui végétait car il était planté trop près d'un mur. Bien sûr, à ce moment là, nous n'avions pas vraiment prévu d'installer le bassin et avons planté tout ça un peu au hasard...

2017 03 27 création parterre avec bassin (7)

Le bassin trouve finalement sa place ici car nous allons pouvoir l'édmirer depuis nos fenêtres et la terrasse. Des poissons rouges y ont élu domicile.

Un petit mur de pierres récupérées au fond du jardin va permettre de retenir la terre et le gravier que nous apportons sous la pergola.

2017 06 13 création parterre avec bassin (1)

Pour limiter le parterre, nous optons pour des pierres (il y en a tant dans le fond du jardin), sans grande conviction néanmoins. D'autres plantes viennent prendre place au fur et à mesure de mes trouvailles :

un hortensia rose fuschia que nous avons reçu en cadeau de mariage il y a 18 ans et qui a déménagé déjà 4 fois de place !, des pivoines blanches, elles aussi replantées 3 fois, mais aussi des lupins Gallery Rose Shades, un géranium hybride Rozanne, une euphorbe Helenas Blush, quelques freesias

et, sur le bord du bassin, une lobélie (lobelia sessilifloria) d'un joli mauve, une primevère candélabre (primula beesiana) aux fleurs rose carminé, des iris Louisiana, aux fleurs bleu nuit et jaune, une cardamine des prés (cardamine pratensis) appelée aussi cresson des pauvres aux délicates grappes de fleurs rose pâle, une prêle japonaise (equisetum japonicus) dont les fines tiges rappellent les roseaux, de la menthe aquatique, une houttuynia cordée (houttuynia cordata chameleon) dont les feuilles caduques jaunes et rouge et les petites fleurs blanches sont particulièrement décoratives, un futur tapis de Mazus reptans alba, un scirpe incliné (scirpus cernuus), une jolie graminée, et bien sûr, un nénuphar rose (nymphaea Attraction)...

Quelques 250 litres de copeaux de pin plus tard (mais il en manque encore 100 litres !)...

2017 06 13 création parterre avec bassin (9)

2017 06 13 création parterre avec bassin (12)

2017 06 13 création parterre avec bassin (13)

2017 06 13 création parterre avec bassin (14)

2017 06 13 création parterre avec bassin (15)

2017 06 13 création parterre avec bassin (26)

Il faut attendre maintenant que les plantes prennent de l'ampleur pour apprécier pleinement ce petit coin de détente...